Vaccin contre la grippe : quel remboursement ?

Cette année encore, la grippe est au rendez-vous et touche de nombreuses personnes. Il ne s’agit pas d’une maladie anodine. Elle entraine une forte fièvre, des maux de tête, des courbatures, des frissons, une grosse fatigue, etc. Très contagieuse, elle peut avoir des conséquences dramatiques sur les personnes les plus faibles et celles qui présentent des risques. C’est pourquoi un vaccin leur est proposé. Celui-ci doit être renouvelé tous les ans car les souches virales se modifient chaque année. Idéalement, la vaccination doit avoir lieu durant l’automne. La prise en charge du vaccin contre la grippe varie selon la situation

Le prix du vaccin contre la grippe

Le vaccin contre la grippe est gratuit pour les personnes ayant reçu un bon de prise en charge. Mais l’injection peut être payante. Son montant correspond au coût d’une consultation médicale qui est remboursée à hauteur de 70 %.

Le produit vaccinal doit être acheté en pharmacie. Cette année, 4 vaccins sont sur le marché. Leur prix varie entre 6 et 10 €. Les personnes qui n’ont pas de bon de prise en charge doivent s’acquitter entièrement du montant de ce vaccin. Elles peuvent toutefois se retourner vers leur complémentaire santé si un forfait prévention est inclus dans les garanties et qu’il comprend la vaccination.

La prise en charge du vaccin contre la grippe

Les patients qui bénéficient d’une prise en charge à 100 % sont :

  • les personnes de plus de 64 ans ;
  • les personnes qui souffrent d’affections chroniques ;
  • les personnes en état d’obésité ;
  • les femmes enceintes ;
  • l’entourage familial des enfants de moins de 6 mois ;
  • les personnes qui séjournent dans un établissement de soins de suite ou médico-social d’hébergement ;
  • certains professionnels de santé libéraux.

La prise en charge de l’injection n’est pas comprise dans le remboursement du vaccin sauf pour les personnes qui souffrent d’une ALD (affection de longue durée).

Le remboursement d’un vaccin par les mutuelles

La prise en charge des complémentaires santé peut intervenir de deux façons. D’une part, elles vont compléter le remboursement effectué par la sécurité sociale pour la consultation durant laquelle l’injection a eu lieu. Elle prend en charge le ticket modérateur et les éventuels dépassements d’honoraires en fonction des garanties souscrites par l’assuré. D’autre part, elles peuvent inclure dans leurs prestations un forfait prévention qui comprend le remboursement de différents actes préventifs comme les vaccins. Il faut cependant faire attention que le montant annuel accordé dans le cadre de ce forfait n’ait pas été dépensé durant les mois précédents. En effet, les mutuelles n’accordent généralement qu’une somme forfaitaire qui est plafonnée pour un an.

Nos autres articles

Ambulance de transport médical

Couple de seniors sur un banc